La vi(ll)e est belle ! Le blog lifestyle qui vous fait voyager à Paris et ailleurs…
READING

(Français) Sélection de guides spécial Japon

(Français) Sélection de guides spécial Japon

Partage si tu aimes !

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

 

Dans un petit mois à peine, nous nous envolons vers le Japon pour 18 jours de découvertes et de chocs culturels. Ce type de voyage ne s’organisent pas à mon avis à la légère. C’est pour cela que depuis quelques mois déjà, je fais le plein d’informations (sur les coutumes, les habitudes des japonais, les incontournables et aussi toutes les petites adresses insolites).

Ma bibliothèque s’est subitement agrandie et a accueilli des petits nouveaux que je vais m’empresser de vous présenter. Pour chaque ouvrage, je vous donne mon avis, ainsi que mes adresses “repérage” qu’il me tarde de tester.

De votre côté, si vous connaissez déjà le Japon, n’hésitez pas à me partager vos bons plans !
Merci/Arigato/ありがとうございました


Le plus condensé
— Cartoville TOKYO —

Si vous me suivez dans mes voyages au travers le blog, vous avez déjà pu remarquer que je visitais quasiment toujours les grandes villes avec un guide Cartoville. Le Japon, ou du moins Tokyo ne dérogera pas à la règle ! Le principe des Cartoville, c’est de présenter les points d’intérêts principaux des différents quartiers de la ville en question. Chaque quartier est ainsi présenté par une carte dépliable. Il est donc très pratique de se repérer immédiatement. On retrouve de nombreuses adresses bien sélectionnées ainsi qu’une centaine de photos pour donner un aperçu rapide des lieux à voir ou adresses à tester.

Quoi ?  Cartoville Tokyo – Guides Gallimard
Combien ? 9,90€
Site internet ? www.gallimard.fr

Les + de ce guide ? Son format (petit et fin) et ses cartes très pratiques
Les – de ce guide ? Les photos miniatures qui reflètent pas toujours l’endroit.

Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

• Design Festa : Cette galerie présente les oeuvres des artistes de demain dans de mini pièces où même les murs sont peints selon les envies. Assez déjanté, il parait !
Où ? 3-20-18 Jingumae – Shibuya-ku

• Canal Café : L’endroit incontournable (et surtout un des seuls à Tokyo) où l’on peut déguster une bière Yebisu en terrasse au bord du canal.
Où ? 1-9 Kagurazaka, Shinjuku-ku

• Peak Bar : Pour prendre de la hauteur à Tokyo et siroter un délicieux cocktail, l’adresse qui semble vraiment convoitée est le bar du Park Hyatt au 52éme étage. La vue est à couper le souffle.
Où ? 3-7-1 Nishi-Shinjuku


Le plus narratif
— Portraits de Tokyo —


Ce guide est fait pour voyager autrement, car il est raconté par ses habitants. Pour nous laisser percevoir les multiples facettes de la ville, 14 portraits ont été dressés. Chacun de ces habitants de Tokyo a ainsi donné son top 3, ainsi qu’une dizaine d’adresses coups de cœur. On découvre ainsi des petites pépites pas forcément connues des guides traditionnels.

Quoi ?  Portraits de Tokyo de Johann Fleuri – Hikari Éditions
Combien ? 18,90€
Site internet ? https://hikari-editions.com

Les + de ce guide ? Les récits des habitants, et leurs adresses coup de cœur.
Les – de ce guide ? Personnellement, j’aurais préféré qu’il y ait exclusivement adresses autour de la culture japonaise. On retrouve un peu trop d’adresses de pâtisseries françaises, pizzérias italiennes… dont je ne suis pas à la recherche pour visiter une telle ville ! 🙂


Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

• Flash Disc Ranch : Un magasin de vinyles spécialisé dans l’occasion. On peut y trouver de belles trouvailles dans les bacs pour seulement quelques centaines de Yens (équivalent à quelques euros).
Où ? Setagaya-ku, Kitazawa, 2-12-16 (proche de la station Shimokitazawa)

• Happouen : Ce petit jardin d’époque date de 1864. Il jouxte juste à côté d’un hôtel mais son accès est indépendant.
Où ? Minato, Shirokanedai, 1-1-1

• Fukuroo « Owl no mori » : Ce café est vraiment atypique, car on peut boire un verre en observant des hiboux. Quelques chouettes se laissent même caresser par des humains.
Où ? Sotokanda, 4 Chrome-5-8
Site internet ? 2960.tokyo


Le plus organisé
— Bullet Time —

Ne vous attendez pas à trouver dans cet organisateur des bonnes adresses du Japon ! Ce bullet time est un carnet de voyage à personnaliser. Il s’avère très pratique, pour y répertorier toutes les notes, des wishlists et adresses quand on organise un grand voyage. Sur place, il permet de noter ses impressions et y glisser quelques souvenirs.

Quoi ?  Bullet Time Voyage – Editions Chêne
Combien ? 9,9€
Site internet ? www.editionsduchene.fr

Les + de ce bullet time ? Son côté ludique et organisé. Parfait pour ne rien oublier.
Les – de ce guide ? Une planche de stickers serait parfaite pour rajouter un peu de couleur.


Mes 3 rubriques coup de cœur

• Les listes : indispensables, trousse de toilettes, pharmacie…

• Les pages souvenirs mémorables : pour y noter ses récits

• La partie Journal : pour noter jour après jour ce qu’on a fait (où ce qu’on a prévu de faire aussi !)


Le plus esthétique
— Ticket to Tokyo —

Ce livre n’est pas un guide qu’on emporte avec soi en voyage, mais un superbe livre où l’on peut plonger dans une ambiance japonisante à souhait en imaginant son futur voyage. L’univers des photos de l’auteur est tamisé et donne un caractère très à part au livre. On sentirait presque les odeurs et entendrait les bruits de rues en parcourant chaque page. Gaspard Walter décrit chaque lieu sous forme de carnet de voyage. Il donne ses impressions sur le moment, c’est sans filtre. A la fin de l’ouvrage, on retrouve toutes les adresses répertoriées par thématique. Il ne reste plus qu’à noter dans un carnet celles qui ont attirées notre attention.

Quoi ?  Ticket to Tokyo de Gaspard Walter – Éditions de La Martinière
Combien ? 25€
Site internet ? www.editionsdelamartiniere.fr

Les + de ce guide ? La beauté des photographies. Le format du guide et sa manière d’être brochée.
Les – de ce guide ? On aimerait retrouver l’adresse sous chaque photo au lieu de la retrouver à la fin du guide. Pas très pratique.

Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

• Ghibli Museum : Ici on plonge dans l’univers poétique de Hayao Miyazaki. Les rêveurs et cinéphiles seront aux anges. Les photos sur place sont interdites, mais c’est pour encore mieux préserver l’expérience.
Où ? 1-1-83 Shimorenjaku, Mitaka, Tokyo 181-0013.

• Robot Restaurant : On ne vient pas ici pour la finesse des plats et on paie assez cher, mais le spectacle assez unique et surprenant des robots articulés en vaut le détour.
Où ? 1-7-1 Kabukicho, Shinjuku

• Gotokuji : Le temple du Maneki-Neko, le célèbre chat qui souhaite la bienvenue avec sa patte en l’air.
Où ? 2-24-7 Gotokuji, Setagaya, Tokyo 154-0021


Le plus complet
— L’essentiel du Japon —

On ne présente plus les guides Lonely Planet ! Leur collection “L’essentiel de/du” est tout simplement parfaite. Très bien illustrés, les guides sont très complets et proposent un large éventail d’adresses et de conseils très pratiques pour découvrir un nouveau pays.

Quoi ?  L’essentiel du Japon – Lonely Planet
Combien ? 19,50€
Site internet ?  www.lonelyplanet.fr

Les + de ce guide ? Les différents sens de lecture, les mines d’adresses, le format, sans oublier toutes les images !
Les – de ce guide ? Comme c’est un essentiel, ça traite de l’ensemble d’un pays généralement. Du coup, certaines régions ne m’intéressent pas (du moins pour le moment).

Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

La Bambouseraie d’Arashiyama : L’un des lieux les plus magiques du Japon se trouve à l’Ouest de Kyoto, où de longues tiges de bambous semblent frôler le ciel. Pour tenter d’être seul pour photographier, il faut apparemment venir tôt le matin en semaine ou en basse saison.
Où ? Arashiyama

Le Koya-san: Pour accéder à cette montagne où règnent de nombreux monastères, il faut emprunter un funiculaire. Atmosphère sacrée garantie et visite incontournable du cimetière de l’Oku-no-in
Où ? Koya-san

Nishimuraya Honkan : Ce ryokan traditionnel tenue par la même famille depuis 7 générations disposent de 2 onsens. On se délecte de la cuisine gastronomique japonaise (kaiseki) directement dans sa chambre. (Heyyy pssst : Nous avons réserver une nuit… il nous tarde tellement d’y être !)
Où ? Kinosaki


Le plus instructif
— Japon —

Ce guide permet de répondre à 3 objectifs : informer, illustrer et guider. Au fil des pages, on en apprend plus sur l’histoire et la société, on découvre des itinéraires, et on s’informe grâce au carnet pratique. Un guide riche en information pour découvrir en amont le Japon et comprendre la culture japonaise.

Quoi ?  Japon – Bibliothèque du voyageur Gallimard
Combien ? 29,90€
Site internet ? www.gallimard.fr

Les + de ce guide ? Très complet / bien illustrer / bien structuré
Les – de ce guide ? Les textes sont assez denses rappelant un peu les livres d’école.

Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

Fushimi Inari Taisha: Sanctuaire du 9éme siècle fondé en l’honneur des renards (présages de prospérité)
Où ? Au sud de Tofuku-ji

Le carrefour de Shibuya : ou comment prendre un bain de foule instantané !
Où ? Shibuya

Universal Studios
Où ? Osaka


Le gourmand
— Japon —

Le voyageur affamé est un guide gastronomique en format carte. Les adresses les plus appétissantes  sont répertoriées sur la carte à l’aide de petits chiffres et couleurs correspondantes à des catégories : se restaurer, boire un verre, et shopping gourmand.

Quoi ?  Kyoto – Le voyageur affamé – Menu Frétin
Combien ? 9,5€
Site internet ? www.menufretin.fr

Les + de ce guide ? Le format très léger à glisser dans un tote bag.
Les – de ce guide ? Le prix ! Assez cher pour seulement une cinquantaines d’adresses.

Mes 3 adresses coup de cœur que j’ai envie de tester sur place

Kawamichiya : Maison ancestrale (depuis 16 générations) qui proposent des soba-bôlo, un biscuit croquant et sucrée au sarrasin.
Où ? Nakagyo-ku, Anekôjidôri, Gokomachi.

Knot Café : Ici on mange des dashimaki (omelettes sucrées au dashi) dans une ambiance new-yorkaise et kyotoïte.
Où ? Kamigyô-ku, Higashiimaköji-chô.

Usuya : Un restaurant d’anguilles à prix doux. Le soir, on accorde les mets avec du saké !
Où ? Nakagyô-ku, sanjô-dori, ômiyanishi iru, Kamikawara-chô, 58


Journaliste en presse féminine et "Blog-trotteuse", je me déplace rarement sans mon fidèle compagnon : mon appareil photo. Je partage avec vous ma passion des voyages et des découvertes sur Paris.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

INSTAGRAM
CLIC CLAC