reading FR

Retard ou annulation de son vol Easyjet ? Les bons...

Retard ou annulation de son vol Easyjet ? Les bons réflexes à adopter pour se faire dédommager

Partage si tu aimes !

Les vacances sont souvent synonyme de repos, bien-être et relaxation, toutefois en cas de retard d’avion, d’annulation de son vol, le voyage peut vite frôler la catastrophe et être gâché en partie à cause de ces imprévus.

On ne veut pas vous porter la poisse, mais mieux vaut être un peu informé à l’avance sur le sujet afin de réagir au mieux si cela vous arrivait !

Quand j’habitais sur Londres, je me souviens d’un vol Lyon-Londres assez chaotique ! Après avoir attendu prêt de 4h mon vol retour, dans des conditions assez difficiles (pas assez de places assises dans l’aéroport, une chaleur atroce, la colère des passagers…), j’avais rejoint l’aéroport londonien en pleine nuit, et j’avais été contrainte de prendre un taxi par faute de train ou navettes à l’arrivée pour regagner le centre ville. Une belle note bien salée de 150 pounds, qui avait laissé un goût amer à mon voyage (et un gros trou dans mon porte-feuille). La compagnie m’avait pourtant bien confirmé à l’aéroport de Lyon que mes frais seraient remboursés, mais après plusieurs appels téléphoniques laborieux j’ai abandonné la bataille et je n’ai jamais reçu un seul centime de dédommagement.

Malheureusement, c’était avant de connaitre le site de réclamation en ligne Flightright qui fait le travail à votre place pour vous permettre d’être dédommager en cas de retard ou annulation de volVous pouvez ainsi prétendre à une indemnité allant de 250 à 600€. La bonne nouvelle, c’est que la réclamation peut se faire jusqu’à 5 ans après le vo et que vous ne payerez une commission seulement en cas d’indemnité reçue. Une bonne chose à savoir et à garder en mémoire !

Quelles solutions en cas de retard, d’annulation ou de surbooking ?

En cas de problème avec votre vol, le Règlement européen 261/2004 prévoit une prise en charge de votre compagnie aérienne. Que ce soit en cas de long retard, d’annulation ou de surbooking, vous pouvez exiger d’easyjet une indemnisation proportionnelle aux dommages causés. La compagnie britannique propose généralement des prix assez concurrentiels et avantageux qui font souvent le bonheur des voyageurs pour se déplacer à moindre coût, mais en cas de problèmes, vous pouvez vraiment déchanter et l’addition peut vite grimper (votre stress aussi) !

En cas de retard de votre vol

Si votre vol subit un retard de plus de 3h (par rapport à l’heure d’arrivée initiale) dû à un problème imputable à la compagnie (problème technique ou grève), celle-ci se doit alors de prendre en charge ses passagers et de proposer des collations et boissons, de pouvoir passer des appels, et d’offrir une ou plusieurs nuits à l’hôtel en fonction de la durée du retard.

Dans le cas contraire, si rien ne vous était proposé, pensez bien à garder tous vos justificatifs (facture ou tickets de caisse) pour demander le remboursement en plus de votre indemnisation. Il n’y a pas de petites économies !

En cas d’annulation

La compagnie aérienne doit avertir les passagers dans un délai de 14 jours avant le vol en cas d’annulation, afin qu’un autre moyen de transport puisse être trouvé à temps. Si la compagnie ne vous a pas prévenu dans les temps, vous pourrez prétendre à une indemnité, si sa responsabilité a été engagée (problème technique, grèves easyJet (pilotes, PNC, etc.)). Il faudra alors vérifier que votre demande soit éligible et qu’elle rentre dans les conditions. Après cela vous pourrez prétendre à une indemnisation allant de 250 à 600€ par passager.

En cas de surbooking

Si l’embarquement est refusé dû à une surréservation, easyjet vous proposera plusieurs alternatives. Vous pourrez ainsi prétendre à un remboursement intégral de votre voyage (retour compris), un transfert sur le prochain vol selon la disponibilité, un siège en classe éco sur une compagnie partenaire ou encore un transfert sur un autre vol de la compagnie. Les transferts au sol, logement et repas et boissons sont pris également en charge. De plus des indemnisations, sont également prévues par passager (entre 125€ et 600€).

Pour éviter le surbooking, pensez à vous enregistrer le plus tôt possible. En effet, les premiers arrivés sont prioritaires, ainsi que les passagers requérant une assistance spéciale, les titulaires de la carte easyJet Plus et ceux ayant payé un supplément pour un siège en particulier. Il est également possible de se porter volontaire. Dans ce cas, les passagers sont bien évidemment également assistés et dédommagés. Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez être gagnant au final !


Journaliste en presse féminine et "Blog-trotteuse", je me déplace rarement sans mon fidèle compagnon : mon appareil photo. Je partage avec vous ma passion des voyages et des découvertes sur Paris.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.