Escapade industrielle et artistique du côté de Dortmund en Allemagne

dortmund-cityguide-ouverture

Quand on choisit un endroit pour passer ses vacances ou s’échapper le temps d’un week-end, le bassin de la Ruhr ne figure pas parmi les choix les plus glamours. Mais certains d’entre vous auraient peut-être la nostalgie de la rouille, des mines de charbon, des puits, des cokeries, bref, d’un monde industriel qu’on associe souvent avec l’Allemagne.

Aller à Dortmund dans la Ruhr, c’est l’occasion de découvrir la métamorphose d’une région des 30 dernières années. Un trajet culturel a été créé pour faciliter la visite de différents point d’intérêt, Industrial Heritage. Montez donc dans votre Thalys, direction Dortmund, je m’occupe de la visite !


Zollverein

dortmund-cityguide-7
Zollverein est le résultat d’un projet architectural des années 20 marqué par un esthétisme fonctionnel qui reste impressionnant. Le site fait parti du patrimoine Unesco et avant d’être fermé en 1986, c’était l’endroit où 8000 personnes travaillaient jour et nuit pour extraire le charbon. Aujourd’hui le cadre reste identique avec les beaux bâtiments Bauhaus en brique rouge, mais la fonction de l’espace a changé, on parle plutôt d’un centre d’art et de culture plutôt que d’une usine pour produire la coke. Un important musée, un salon d’art contemporain, des festivals, des cafés et des touristes qui découvrent les traces d’une histoire industrielle qui a marqué le pays et le continent dans le XXème siècle.

Pour réserver votre tour à Zollverein et bénéficier d’un guide dans une des 8 langues disponibles, rendez vous sur le site officiel où vous pouvez trouver aussi des détails sur l’agenda des événements et des expositions en cours.

dortmund-cityguide-8

Quoi ? Zollverein – Musée de la Rurh
Où ?  Zollverein A 14 – Gelsenkirchener Strasse 181 – 45309 Essen
Quand ? Tous les jours de 10h à 18h
Combien ? exposition permanente à 8€ + audioguide à 4€
Site internet ? www.ruhrmuseum.de


Skywalk d’un ancien pipeline

dortmund-cityguide-11
Vous ne devriez pas être nombreux à savoir qu’à Dortmund on se promène aussi en bus Hop on / Hop off. Si vous avez la patience de faire le tour un samedi en sillonnant les quartiers plutôt tranquilles de la ville, vous aurez votre récompense sous la forme d’une balade insolite dans le complexe Phoenix West. Et parce que c’est Phoenix, il devrait avoir du feu et des cendres, bien sûr! Cette fois ci Phoenix marque la transformation d’un monument pour produire l’acier (car Dortmund était la ville acier par excellence vu la proximité des mines du charbon) en parc technologique.

Si l’envie d’une promenade sur un pont en acier suspendu à 26 mètres vous prend, on a la solution parfaite, le fascinant Skywalk. L’endroit peut être visité seulement accompagné par un guide à cause de petits obstacles sur le parcours, mais ça le rend encore plus fascinant. Le pont longe les anciens tuyaux de gaz pour vous mener vers les fourneaux qui tournaient à plus de 2000 degrés pour produire l’acier. L’endroit a l’air d’être un énorme labyrinthe qui se laisse explorer et photographier et qui dévoile ses petits cachettes aux plus aventureux d’entre vous.

Prenez rendez-vous sur ce site car se rendre sur l’endroit en dehors des heures d’une visite programmée est impossible.

dortmund-cityguide-12
Quoi ? Skywalk mit Hochofenaufstieg
Site internet ? www.skywalk-dortmund.de


Dortmunder U

dortmund-cityguide

Dortmund était connue pour ses brasseries étant la ville de la bière en Europe. Entre temps les brasseries se sont transformées en boutiques des grandes marques dans le centre de la ville, mais leur signes distinctifs restent toujours en place, une petite statuette située à l’entrée. La plus célèbres de ces anciennes brasseries se situe dans une tour en centre ville et elle est devenue le Dortmunder U. La légende locale raconte que la ville va bien quand la tour Dortmunder est prospère et la nouvelle ère de prospérité a commencé en 2010 quand le bassin de la Ruhr était la capitale européenne de la culture.

Visible de très loin grâce à ses écrans et son signe U sur le toit, Dormunder accueille aujourd’hui des espaces dédiés aux activités culturelles et scientifiques. Obligé de compenser le manque de ressources par le dynamisme et l’ingéniosité, le centre a un management culturel de top en Allemagne et tire fierté en organisant de remarquables expositions et des ateliers d’art contemporain. On a aimé aussi le côté jeunesse du centre car les étudiants et même les enfants ont leurs propres espaces pour s’exprimer.

N’oubliez pas de passer par la terrasse du rooftop pour admirer le panorama de la ville et pour prendre un drink.

dortmund-cityguide-2

Quoi ? Dortmunder U
Où ? Leonie-Reygers-Terrasse – 44137 Dortmund
Site internet ? www.dortmunder-u.de


Tetraeder Botrop

dortmund-cityguide-3
J’ai eu l’occasion de monter dans une pyramide allemande et si vous vous demandez à quoi ça ressemble, on vous laisse imaginer une colline construite à base des déchets d’une ancienne mine sur laquelle trône un tétraèdre en acier. Et si monter les 400 marches jusqu’au sommet à 42 mètres ne vous fait pas peur, vous auriez l’occasion d’admirer une bonne partie de la région étonnamment verte et de ses villes qui se profilent dans les quatre coins. Le Tetraeder Bottrop est illuminé pendant la nuit ce qui le transforme en un endroit extrêmement propice pour rencontrer les extraterrestres. 😉 Mais si vous tentez l’expérience, oubliez pas que le voyage jusqu’au pyramide n’est pas accessible en voiture, ah oui, voir les extraterrestres ça se mérite ! Pour les amateur de ski, sur une deuxième colline minière, se trouve Alpine Center qui possède une piste intérieure disponible tout au long de l’année !

dortmund-cityguide-4

Quoi ? Tetraeder
Où ? Beckstraße – 46238 Bottrop


Gasometer d’Oberhausen

dortmund-cityguide-5
Le représentant parfait de la culture industrielle est le Gazomètre d’Oberhausen. Sans doute une attraction majeure vu le nombre de touristes qui s’alignent poliment dans la file pour s’acheter le billet d’entrée. Le gazomètre a sa propre page Facebook et un site web plein d’infos sur les expositions en cours. Après sa mise à la retraite, il est devenu l’espace idéal pour héberger des événements culturels. Le volume énorme (la plus grande construction de ce type en Europe) est parfaitement adapté aux installations les plus osées comme l’énorme globe terrestre de 20 mètres qu’on a pu admirer en hauteur grâce à l’ascenseur en verre et qui, en tournant, dévoile des images satellite en haute définition. La planète est aussi le thème de l’autre exposition en cours au gazomètre appelée Miracles de la Nature. Et comme d’habitude, pour une vue panoramique d’exception, montez au top de cette tour qui mesure plus de 117 mètres, mais armez vous de patience pour attendre votre tour !

dortmund-cityguide-6

Quoi ? Gasometer Oberhausen
Où ? Arenastraße 11, 46047 Oberhausen
Tel ? +49 (0) 208 8503730
Site internet ? www.gasometer.de/en/


Cokerie Hansa

dortmund-cityguide-9
Si vous vous demandez ce qu’on peut faire à Dortmund un samedi soir, voilà une idée, aller se faire une nocturne à la cokerie Hansa dans les banlieues proches. Autrefois la cité interdite, l’endroit permet aux curieux de se balader parmi les constructions qui datent des années 20 et voir comment la nature a repris le contrôle depuis l’arrêt de la cokerie au début des années 90. Vous bénéficiez d’un guide qui a passé une bonne partie de sa vie en travaillant dans cette usine et qui raconte avec de l’humour des histoires authentiques sur le processus industriel et la dureté du travail de chaque jour. La visite prend fin dans une mini cafétéria improvisée sur place  à côté d’une halle qui héberge toute une série d’énormes compresseurs (qui sont toujours en bon état, demandez une expérience interactive et vous auriez une belle surprise).

Pour plus de détails sur la l’importance industrielle de cette cokerie dans le 20ème siècle et pour toute autre info, rendez vous sur le site officiel

dortmund-cityguide-10

Quoi ? Kokerei Hansa
Où ? Emscherallee 11 – 44369 Dortmund
Site internet ? www.industriedenkmal-stiftung.de


Infos pratiques

Y aller ? Bonne nouvelle, Thalys (notre transport ferroviaire préféré chez Happy City) dessert Düsseldorf et Dortmund 4 fois par jour en respectivement 3h39 et 4h41, ainsi que Duisbourg en 3h53. Nous l’avions déjà emprunter pour aller à Amsterdam, ainsi qu’à Cologne. Au niveau des zones de confort, on vous conseille la 1ére classe (à partir de 75€), car le service est vraiment exceptionnel. Les wagons sont très bien entretenus, et en plus d’avoir de la lecture et du wifi offerts, vous pourrez profiter de boissons, encas, et repas pendant votre transport, sans débourser un centime de plus. Et ça perso, on adore ! www.thalys.com
Au départ de Paris, vous pourrez également apprécier le Thalys Lounge&More. Depuis près d’un an, les voyageurs loisirs (mais aussi affaires) ont a disposition un espace dédié au 22 rue de Dunkerque (Paris 10e), à seulement quelques pas des quais. L’espace est accessible de 6h à 22h en semaine (à partir de 7h le dimanche / jusqu’à 20h30 le samedi).

ctm8rtrwyaav7bk

Où dormir ? Lors de mon séjour à Dortmund, j’ai séjourné dans un hôtel très central et très bien situé pour visiter les différents sites : l’Hôtel Esplanade. Cet hôtel moderne est à seulement quelques minutes de la gare ainsi que du centre ville. Les chambres sont spacieuses et l’espace petit déjeuner offre un large choix (parfait pour faire le plein d’énergie et bien commencer la journée.) Hôtel Esplanade – Burgwall 3, 44135 Dortmund – www.esplanade-dortmund.de

dortmund-cityguide-hotel


Un grand merci à Thalys et à notre joyeuse bande de « blog-trippers » pour ce week-end décalé et hors du commun.
— Comme pour chaque blogtrip, nous gardons toute notre liberté éditoriale. —

14463093_10153711360617531_4401225489442794366_n

Rendez-vous sur Hellocoton !
Written By

2 Comments

  • En effet, original comme destination. Tout comme nous avec Stuttgart haha, on n’a pas fait rêver quand monde au départ…
    C’est bien industriel mais par chance, l’industriel est de plus en plus en vogue et retrouve son charme :)

    xx
    Julie

Comments are closed.