reading FR

Opéra Bastille – La Force du destin de Verdi...

Opéra Bastille – La Force du destin de Verdi

Partage si tu aimes !

Aller à l’opéra pour s’émerveiller, pleurer ou chercher de émotions fortes dans le registre romantique. Aller à l’opéra pour une représentation de 3h50 de La force du destin de Verdi, entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 1975 avec Placido Domingo dans le rôle d’Alvaro.

Souvent considérée comme maudite à cause des incidents et accidents pendant certaines représentations du passé, La force du destin garde malgré cela une présence constante dans le calendrier des grandes maisons de l’opéra du monde. Pour l’anecdote, Luciano Pavarotti a toujours refusé de jouer le rôle de Don Alvaro (superstition ou motifs divers ?).

La mise en scène originale de Jean-Claude Auvray, qui à ce jour a réalisé environ 160 mises en scène, est centré sur l’omniprésence d’un énorme Christ sur la croix, l’image du destin même.

L’acte qui détermine le destin du personnage central (et de tous les autres!) c’est le meurtre accidentel du Marquis de Calatrava qui déclenche le mélodrame romantique et l’enchaînement des passions humaines.

Don Carlo di Vargas, le fils portant le sentiment de la vengeance pour sauver l’honneur de sa famille, va être embarqué dans un voyage parcourant de longues années pour pourchasser le péché du couple Donna Leonora et Don Alvaro. La scénographie assure les transitions entre plusieurs endroits en Espagne et Italie, sur une variété impressionnante des lieux : places publiques dans des villes, la campagne, monastères, front de bataille (Verdi insiste sur l’idée de la patrie et du devoir).

La volonté surnaturelle finit par s’imposer, malgré les efforts des personnages d’échapper à la fatalité. Le dernier tableau est un des plus beaux et des plus émouvants avec Donna Leonora moribonde et Don Alvaro invoquant le ciel avec leurs prières.

La direction musicale de cette représentation est assurée par Nicola Luisotti, ancien directeur musical de l’Opéra de San Francisco. La soprano allemande Anja Harteros, le new-yorkais Brian Jagde dans le rôle de Don Alvaro et Zeljko Lucic dans celui de Don Carlo di Vargas sont tous les trois impressionnants dans cette distribution internationale et leur remarquable performance est accompagné au même niveau par les personnages en rôle secondaire (frères dans le monastère, les comédiens dans les scènes de la fête en ville).


Infos utiles

La force du destin est à l’affiche d’Opéra Bastille jusqu’au 9 juillet 2019 avec des prix des billets entre 70 euros et 180 euros.

Quoi ? La Force du Destin
Où ? Opéra Bastille
Site internet ? www.operadeparis.fr/saison-18-19/opera/la-force-du-destin


Crédit : Julien Benhamou / OnP


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.